FAQ du portail salaries.info

Des réponses simples aux questions les plus courantes !

Questions sur le fonctionnement

Les termes « licenciement amiable » ou « licenciement conventionnel » n’existent pas vraiment dans le cadre de l’administration française.

Pour décrire la rupture à l’amiable d’un contrat à durée indéterminée (CDI) entre un salarié et un employeur, on parle plutôt de rupture conventionnelle. Vous pouvez en savoir plus sur la rupture conventionnelle en cliquant sur les liens suivants : qu’est-ce que la rupture conventionnelle ? Qu’est-ce que l’indemnité de rupture conventionnelleQuelle est la procédure ? Quelles sont les avantages ?

Oui sans aucun doute ! Un licenciement implique une faute de votre part et selon la gravité vous pouvez être pénalisé sur vos allocations chômage. De plus c’est souvent une séparation dans la douleur.

Une rupture conventionnelle est une séparation à l’amiable et permet donc de quitter dans de bonnes conditions, un deal “gagnant/gagnant”, autant pour vous que pour votre employeur.

Il n’y a pas de réponse parfaite à cette question mais si vous souhaitez convaincre votre employeur de réaliser une rupture conventionnelle, il y a quelques pré-requis :
– être en très bonne relation avec son management afin d’appuyer votre demande auprès de votre RH
– argumenter votre demande sur le pourquoi : le mieux étant de défendre un projet professionnel via la création de votre entreprise en présentant un business plan

En tout cas, ce qu’il ne faut pas faire c’est y aller “en slip” juste en disant que vous souhaitez uniquement toucher le chômage ou dire que s’il ne veut pas vous offrir la rupture conventionnelle, vous ne travaillerez plus vraiment : vraiment très risqué !
Prochainement, nous mettrons en ligne une page de conseil et d’outils pour vous permettre d’arriver à vos fins.

Il y a 2 avantages à obtenir une rupture conventionnelle : permettre une ouverture de vos droits aux allocations chômage auprès de Pole Emploi avec l’ARE (Aide au retour à l’emploi) ainsi que percevoir une indemnité de rupture conventionnelle de départ (comme pour un licenciement).

Rendez-vous sur la page des avantages de la rupture conventionnelle pour aller plus loin.

Dans le cas où votre employeur n’est pas enclin à accepter une rupture conventionnelle, la question peut se poser. Il arrive même que c’est le responsable des ressources humaines qui le propose (si, si je vous assure mais bien entendu de manière totalement officieuse…)

Aussi incompréhensible que cela puisse paraitre, l’abandon de poste permet d’ouvrir les droits aux allocations chômage. C’est donc une question légitime à vous poser (éthiquement, c’est plus discutable par contre).

La possibilité d’effectuer une rupture conventionnelle s’adresse à tous les salariés en CDI (Contrat à Durée Indéterminé) dans le secteur privé. Si vous êtes fonctionnaire, cela ne sera donc possible. Idem pour les CDD (en même temps c’est normal) ou les contrats plus atypiques. Pour en savoir plus, lisez la page d’information sur la rupture conventionnelle

Load More